Rue Larrey, c. 1866

Marville : rue Larrey

Rue Larrey, de la rue de l’École de Médecine. Paris VIe. Vers 1866.

Version haute définition : 2600 x 3442 pixels.

Marville se trouve rue de l’École de Médecine, et photographie la rue Larrey, anciennement du Paon 1. 1. La rue du Paon change de dénomination par arrêté du 10 mai 1851. Au fond, nous voyons la rue du Jardinet.

Les rues Larrey et du Jardinet sont condamnées à disparaître en raison du prolongement du boulevard Saint Germain.

La partie du boulevard Saint Germain entre les rues Hautefeuille et de l’Ancienne Comédie, longue de 230 m, est réalisée fin 1875. Les démolitions sont faites pour le principal en novembre 1875. Les travaux sont “entièrement terminés” fin janvier 1876 2. 2. Le Petit Journal, 29 janvier 1876, no 4782, p. 2.

Les maisons de la rue Larrey sont démolies fin novembre 1875, à l’exception de la maison à tourelle qui faisait angle avec la rue de l’École de Médecine (nos 11, rue Larrey et 22, rue de l’École de Médecine, premier plan à droite sur la photographie), démolie un peu plus tard, en février 1876 3. 3. Le XIXe Siècle, 29 février 1876, no 1544, p. 4.

Cinq ans après la disparition de la rue Larrey, le 4 mars 1881, une nouvelle voie du Ve arrondissement, entre les rues Monge et de la Clef, reçoit le nom de Larrey, ainsi que plus tard son prolongement à la rue Daubenton vers 1900.

À gauche sur la photographie, le no 8, où l’on voit l’enseigne d’un établissement de bains, est l’ancien hôtel de Tours qui était celui de la famille Le Bouthillier de Chavigny et qui tenait son nom du fait que Victor Le Bouthillier (1590-1670) fut archevêque de Tours.

Plan rue Larrey

Position de Marville. [1600 x 1000 px.]

Dès 1246 il est fait mention de la rue du Paon : le Cartulaire de Sorbonne la dénomme vicus Pavonis, qui est transcrit Paon ou Pan en français 4. 4. Adolphe Berty, Lazare-Maurice Tisserand. Topographie historique du vieux Paris, volume 5, p. 494. Paris, Imprimerie nationale, 1887. L’origine de ce nom est inconnue, ce pourrait être une enseigne, une figuration héraldique sur une façade ou la présence de ce volatile en chair et en os dans le jardin d’un grand hôtel voisin.

Datation de la prise de vue : vers 1866.

LARREY (RUE). Commence à la rue du Jardinet, nos 7 et 9 ; finit à la rue de l’École-de-Médecine, nos 22 et 24. Le dernier impair est 11 ; le dernier pair, 8. Sa longueur est de 76 m. — 11e arrondissement, quartier de l’École-de-Médecine.

Dès 1246, elle portait le nom de rue du Paon, qui lui venait d’une enseigne. On ajouta plus tard la qualification de Saint-André, pour la distinguer de la rue du Paon, située dans le 12e arrondissement. Sauval fait erreur en lui donnant la dénomination de rue de l’Archevêque de Reims, qui ne convient qu’à l’ancienne ruelle du Paon. — Une décision ministérielle du 23 frimaire an IX, signée Chaptal, fixa la largeur de cette voie publique à 7 m. Cette largeur devra être portée à 10 m. en vertu d’une ordonnance royale du 22 août 1840. Toutes les propriétés riveraines sont soumises à retranchement. — « Paris, le 9 avril 1851. Au nom du peuple français. Le Président de la République… Décrète : Article 1er. Est approuvée la délibération en date du 27 décembre 1850, par laquelle la Commission municipale a émis le vœu que la rue du Paon-Saint-André prît le nom de rue Larrey… Signé L. N. Bonaparte. »

Larrey (le baron Jean-Dominique), l’un des grands chirurgiens militaires de ce siècle, créateur des ambulances mobiles, membre de l’Institut d’Égypte, de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine, chirurgien en chef de l’armée d’Égypte, puis inspecteur général du service de santé, naquit en juillet 1766, au village de Baudéan, dans la vallée de Campan, et mourut à Lyon le 25 juillet 1842. — Napoléon a consacré dans son testament un souvenir à M. Larrey, avec cette apostille : « À l’homme le plus vertueux que j’aie rencontré. »

[Félix et Louis Lazare. Dictionnaire administratif et historique des rues et monuments de Paris. Paris, Bureau de la Revue Municipale, 1855.]

Tourelle à l’angle des rues Larrey et du Jardinet

Tourelle à l’angle des rues Larrey et du Jardinet, 21 décembre 1869. Photographie Pierre Emonts (1831-1912). Tirage sur papier albuminé, 22.2 x 27 cm. Musée Carnavalet. [2000 x 2460 px.]

Cour du no 8, rue Larrey

Cour du no 8, rue Larrey (hôtel de Tour), juillet 1870. Photographie Pierre Emonts (1831-1912). Tirage sur papier albuminé, 21.7 x 26.8 cm. Musée Carnavalet. [2000 x 2473 px.]

No 248Rue Larrey, de la rue de l’École de Médecine. Vers 1866.
State Library of VictoriaMusée CarnavaletBHVP (négatif)
CARPH000800NV-004-C-0493
27.2 x 36.228.8 x 38
1865-18681866-1867

Position estimée