Carrefour Buci, 1866

Marville : carrefour Buci

Carrefour Buci, de la place Gozlin. Paris VIe. 1866.

Version haute définition : 3602 x 2400 pixels.

Marville se trouve place Gozlin (anciennement place Sainte-Marguerite), devant le débouché de la rue de l’Échaudé, et photographie en direction de l’immeuble situé entre la rue de l’École de Médecine (anciennement des Boucheries), que l’on voit à gauche, et la rue de Montfaucon. Cette image est particulièrement vivante car plusieurs personnages ont manifestement posé pour le photographe. On notera, parmi d’autres, le charcutier F. Michaux à droite, le sergent de ville en face, et le vieil homme qui semble déboucher une bouteille devant le commerce de vins Au Dauphin.

La légende de cette photographie est généralement “Carrefour Buci”, mais il convient de préciser que le nom de carrefour de Buci a aussi été donné à la rencontre des rues de Buci et de Seine, et dans un usage plus général, au débouché de la rue de Buci sur les rues Mazarine et de l’Ancienne Comédie. Dans la nomenclature actuelle de la ville, c’est cette dernière définition qui est retenue, soit le carrefour Dauphine, Saint-André des Arts, de l’Ancienne Comédie, Mazarine et de Buci 1. 1. Code 1354, DGI 1361.

Tout ce que nous voyons ici va disparaître pour le prolongement du boulevard Saint-Germain entre le quai d’Orsay et le boulevard Saint-Michel, déclaré d’utilité publique par décret du 28 juillet 1866.

À droite, la maison de la charcuterie Michaux (nos 1, place et rue Gozlin), faisant angle avec la rue du Four, va disparaître en 1868 2. 2. Adjudication des matériaux à provenir de la démolition le 27 avril 1868. Toutes les autres maisons seront démolies en février-avril 1877 3. 3. La partie du boulevard Saint-Germain entre le quai d’Orsay et la rue de Bellechasse sera achevée en 1870, mais il faudra attendre 1877 pour que le prolongement se poursuive jusqu’au boulevard Saint-Michel. Le boulevard est achevé sur toute sa longueur en octobre 1877.

La gracieuse maison du début XVIIIe au grand mascaron (maison Au Dauphin) avait son pendant de l’autre côté de la rue de Montfaucon, que l’on peut voir sur la photographie de la rue du Four.

À gauche du magasin de faïences et poteries Idoux (113, rue de l’École de Médecine) se trouve le commerce du photographe Frantz Liouville (111, rue de l’École de Médecine).

Plan carrefour Buci

Position de Marville. [1600 x 1000 px.]

Affiche “Les Chevaliers […] Pince-Nez […] La Famille Benoîton […] Chez une petite dame […] Leçon d’amour”. Les Chevaliers du Pince-nez sont un court vaudeville en deux actes d’Eugène Grangé (1810-1887), Lambert Thiboust (1827-1867) et Paulin Deslandes (1806-1866), créé au théâtre des Variétés le 16 août 1859. La Famille Benoîton est une comédie en 5 actes de Victorien Sardou (1831-1908), créée au théâtre du Vaudeville le 4 novembre 1865. Chez une petite dame est comédie-vaudeville en un acte d’Albert Monnier (1815-1869) et Édouard Martin (1825-1866), créée en 1858 au théâtre du Palais-Royal. La leçon d’amour est opérette en un acte de Julien Deschamps (1818-1889) pour les paroles et Michel Bordet (?-1892) pour la musique, créée le 15 octobre 1865 au Grand Théâtre Parisien. Trois de ces pièces (sans La Famille Benoîton) ont été produites ensemble au théâtre du Luxembourg le 28 septembre 1866.

Datation de la prise de vue : possiblement septembre 1866.

No xxxCarrefour Buci, de la place Gozlin. Vers septembre 1866.
State Library of VictoriaMusée CarnavaletBHVP (négatif)
CARPH000811NV-004-C-0267
36 x 23.137.8 x 29.1
1865-18681865-1866

Position estimée