Rue Beurrière, c. 1867

Marville : rue Beurrière

Rue Beurrière, de la rue du Four. Paris VIe. Vers 1867.

Version haute définition : 2600 x 3038 pixels.

Marville se trouve dans la rue du Four, près du débouché de la rue du Sabot, et photographie la rue Beurrière.

La rue Beurrière va entièrement disparaître en octobre-décembre 1867 en raison du prolongement de la rue de Rennes.

Les maisons que l’on voit à gauche (côté des impairs) ont leurs façades principales sur la rue Neuve Guillemin.

Expropriations de 1867

Plan des expropriations de 1867. [1600 x 1000 px.]

Plan rue Beurrière

Position de Marville. [1600 x 1000 px.]

BEURRIÈRE (RUE). Commence à la rue du Four, nos 55 et 57 ; finit à la rue du Vieux-Colombier, nos 18 et 20. Le dernier impair est 27 ; le dernier pair, 6. Sa longueur est de 95 m. — 11e arrondissement, quartier du Luxembourg.

[Notice sur cette page.]

[Félix et Louis Lazare. Dictionnaire administratif et historique des rues et monuments de Paris. Paris, Bureau de la Revue Municipale, 1855.]

Suite au décret d’utilité publique du 28 juillet 1866, la rue de Rennes, créée en 1854 du boulevard du Montparnasse à la rue de Vaugirard, va être prolongée en avril-septembre 1867 jusqu’à la rue du Vieux Colombier et d’octobre 1867 à avril 1868 jusqu’à l’église Saint Germain des Prés.

La suppression des rues Beurrière, Neuve Guillemin, et de l’Égout, est déclarée d’utilité publique dans le décret du 28 juillet 1866 relatif à la rue de Rennes prolongée et ses abords.

Datation de la prise de vue : vers 1867, début octobre 1867 au plus tard.

No xxxRue Beurrière, de la rue du Four. Vers 1867.
State Library of VictoriaMusée CarnavaletBHVP (négatif)
CARPH000839NV-004-C-0715
27.3 x 34.229 x 38
1865-1868vers 1866

Position estimée