Marville, catalogue “Vieux Paris”

Catalogue raisonné de la série de 425 photographies dite “Album du Vieux Paris”, établi par Laurent Gloaguen. (Travail en cours.)

Marville : album du Vieux Paris, 1865-1868

Commandées à Charles Marville en 1864 par la ville de Paris, ces photographies réalisées de 1865 à 1868 avaient pour but de documenter les rues sur le point de disparaître, ou d’être profondément altérées, par les projets d’urbanisme menés par le baron Haussmann. Constituée d’environ 425 photographies en 1869, la série est augmentée d’une douzaine de photographies en 1876-1877.

A. Quartier de Saint Germain l’Auxerrois

Ce quartier a vraisemblablement une valeur particulière pour Charles Marville puisqu’il s’agit de celui de son enfance. Sa famille vivait au 6 de la rue Béthisy (aussi orthographiée Bétizy ou Bétizi), une rue qui a disparu lors du percement de la rue de Rivoli. De son vrai nom Charles François Bossu, né le 17 juillet 1813, fils de Thérèse Marguerite Roguelin, lavandière, et Pierre François Bossu, tailleur, il fut baptisé le lendemain de sa naissance à l’église Saint Germain l’Auxerrois.

Outre l’ouverture de la rue de Rivoli (achevée en 1852) qui constituera sa nouvelle limite nord, le quartier va être affecté par la construction de la mairie du Ier (1857-59) et le remaniement de la place du Louvre (1859), la construction du théâtre du Châtelet (1860-62), le prolongement de la rue Jean Lantier et le percement de l’avenue Victoria (1861), le percement de la rue du Pont Neuf (1866), la construction des magasins de la Belle Jardinière (1866-67).

Marville documente principalement les voies concernées par le percement de la rue du Pont-Neuf (1866), entre fin 1865 et début 1866.

Quartier de Saint Germain l’Auxerrois

Version 1600 x 1200 pixels.

Titre, année
State Library of VictoriaMusée CarnavaletBHVP (négatif)
1Rue des Prêtres Saint Germain l’Auxerrois, vers 1865
H88.19/33CARPH000481
2Impasse des Provençaux, de la rue de l’Arbre-sec, vers 1865
CARPH000483NV-004-C-0056
3Rue de la Monnaie, de la rue de Rivoli, fin 1865 ou début 1866
CARPH000489NV-004-C-0469
4Rue Boucher, de la rue de Rivoli, fin 1865 ou début 1866
CARPH000491NV-004-C-0411 (+)
5Rue Estienne, de la rue Boucher, fin 1865 ou début 1866
H88.19/29CARPH000495NV-004-C-0162 (+)
6Rue des Prêtres Saint Germain l’Auxerrois, de la rue Saint Germain l’Auxerrois, début 1866
CARPH000482NV-004-C-0060
7Rue de la Monnaie, de la place des Trois Maries, fin 1865 ou début 1866
CARPH000488NV-004-C-0613 (+)
8Rue Saint Germain l’Auxerrois, de la rue des Prêtres, fin 1865 ou début 1866
CARPH000490NV-004-C-0619
9Place des Trois Maries, du Pont Neuf, début 1866
CARPH000487NV-004-C-0325
10Rue de l’Arche Marion, du quai de la Mégisserie, vers 1865
H88.19/20CARPH000484
11Place de l’École, du quai de l’École, vers 1865
CARPH000486NV-004-C-0054
12Quais de l’École et de la Mégisserie, fin 1865 ou début 1866
H88.19/26CARPH000485NV-004-C-0264 (+)

B. Quartier des Halles

Le quartier des Halles va connaître de nombreux bouleversements au cours du XIXe siècle : le percement de la rue de Rambuteau (1838), du boulevard de Sébastopol (1855-60), des rues du Pont-Neuf et des Halles (1853-1866), de la rue de Turbigo (1866-1867), des rues du Louvre et Étienne Marcel (1885-88), sans oublier la construction des Halles centrales (1854-69, puis 1874-90).

B.1. Quartier des Halles : tracé de la rue des Halles et ses abords

Le percement de la rue des Halles, partant du carrefour des rues Saint Denis et de Rivoli, et allant jusqu’aux nouvelles Halles centrales, a entraîné la disparition des rues de la Tabletterie, des Fourreurs, de la Limace, au Lard, de la Poterie, et de l’impasse Rollin Prend-gage.

Marville documente principalement les voies concernées par le prolongement de la rue des Halles (1866), probablement de septembre 1865 à février 1866. L’amorce de la rue des Halles, entre les rues Saint Denis et des Lavandières, avait déjà été réalisée de 1853 à 1858, avant le passage de Marville. Il n’y a donc pas de photographie de la rue de la Tabletterie.

Quartier des Halles : tracé de la rue des Halles

Version 1600 x 1200 pixels.

13Rue des Lavandières Sainte Opportune, de la rue de Rivoli, septembre-décembre 1865
CARPH000543NV-004-C-0755
14Rue du Plat d’Étain, de la rue des Lavandières Sainte Opportune, décembre 1865
CARPH000542NV-004-C-0499 (+)
15Place Sainte Opportune, de la rue des Fourreurs, vers 1865
CARPH000544NV-004-C-0752
16Place Sainte Opportune, de la rue des Halles, 1865
CARPH000545NV-004-C-0808 (-)
17Rue de l’Aiguillerie, de la rue Sainte Opportune, vers 1865
CARPH000541NV-004-C-0465 (+)
18Rue des Fourreurs, de la place Sainte Opportune, vers 1865
CARPH000551NV-004-C-0680
19Rue Saint Honoré, de la rue de la Ferronnerie, vers 1865
H88.19/54CARPH000549NV-004-C-0764 (+)
20Rue des Déchargeurs, de la rue de Rivoli, vers 1865
CARPH000550NV-004-C-0694
21Rue des Bourdonnais, vers 1865
CARPH000552NV-004-C-0451
22Rue de la Limace, de la rue des Bourdonnais, vers 1865
CARPH000554NV-004-C-0569
23Impasse des Bourdonnais, de la rue de la Limace, vers 1865
H88.19/60CARPH000501NV-004-C-0500 (+)
24Rue au Lard, de l’impasse au Lard, vers 1865
CARPH000555NV-004-C-0713
25Rue des Bourdonnais, de la rue de la Poterie, vers 1865
CARPH000553NV-004-C-0691
26Rue de la Poterie, de la rue de la Lingerie, vers 1865
CARPH000523NV-004-C-0252 (+-)
27Rue de la Lingerie, des Halles centrales, septembre-décembre 1865
CARPH000528NV-004-C-0681
28Rue de la Ferronnerie, de la rue Saint Honoré, décembre 1865
CARPH000547NV-004-C-0473
29Rue de la Ferronnerie, de la rue de La Reynie, décembre 1865
CARPH000548NV-004-C-0326
30Rue des Innocents, de la rue Saint Denis, début 1866
CARPH000546NV-004-C-0066 (+-)
31Passage aux Deux Portes, de la rue des Innocents, début 1866
CARPH000499

B.2. Quartier des Halles : tracé de la rue du Pont Neuf

Dans le quartier des Halles, le percement de la rue du Pont Neuf (1866-1867) a fait disparaître les rues Tirechape et de la Tonnellerie. La section de la rue du Pont Neuf qui traversait les Halles centrales, entre les rues Berger et de Rambuteau, a été rebaptisée rue Baltard en novembre 1877.

Ces photographies ont probablement toutes été réalisées vers janvier 1866.

Quartier des Halles : tracé de la rue du Pont Neuf

Version 1600 x 1200 pixels.

32Rue Tirechape, de la rue de Rivoli, fin 1865 ou début 1866
H88.19/81CARPH000556NV-004-C-0027 (+)
33Rue Tirechape, de la rue Saint Honoré, fin 1865 ou début 1866
H88.19/84CARPH000557NV-004-C-0154 (+)
34Rue de la Tonnellerie, de la rue de la Poterie, fin 1865 ou début 1866
CARPH000526NV-004-C-0766 (+-)
35Piliers des Halles, rue de la Tonnellerie, fin 1865 ou début 1866
CARPH000525NV-004-C-0337
36Rue du Contrat Social, du pavillon no 8 des Halles, fin 1865 ou début 1866.
CARPH000524NV-004-C-0212
37Pavillon des Halles centrales (1853), rue de la Tonnellerie, janvier 1866
CARPH000536

B.3. Quartier des Halles : rue des Prouvaires

La construction des nouvelles Halles centrales et le percement de la rue Berger retranchent presque 150 mètres à la rue des Prouvaires. En outre, elle doit être élargie et alignée sur la rue couverte qui traverse les Halles, expropriant tous ses numéros pairs restants.

38Rue des Prouvaires, de la rue du Roule, fin 1865 ou début 1866
CARPH000558NV-004-C-0431 (+-)

B.4. Quartier des Halles : rue de Viarmes

Si la rue de Viarmes est conservée, il est prévu de l’élargir et de remanier tout son contour extérieur en réduisant les rues y débouchant au nombre de quatre (au lieu de six). Sa moitié orientale doit être occupée par les deux derniers pavillons des Halles centrales, les nos 1 et 2, aux façades concaves épousant la courbe de la Halle au blé. Ces pavillons ne seront construits qu’en 1935, la Bourse de commerce ayant remplacé la Halle au blé. Sa partie occidentale va être occupée en 1888 par deux grands bâtiments, annexes à la Bourse de commerce, longeant la rue du Louvre.

Quartier des Halles : rue de Viarmes

Version 1600 x 1200 pixels.

39Rue de Viarmes, de la rue Mercier, vers 1866
CARPH000537
40Rue de Viarmes et colonne de l’hôtel de Soissons, vers 1866
CARPH000509NV-004-C-0463

B.5. Quartier des Halles : tracé de la rue Berger

La rue Berger va être prolongée jusqu’à la nouvelle rue du Louvre, faisant ainsi disparaître la rue des Deux Écus. Du côté des impairs (nord), on supprimera les rues Babille et de Vannes, ne gardant que la rue Sauval. Du côté des pairs, la rue d’Orléans va entièrement disparaître en raison du prolongement de la rue du Louvre.

41Rue d’Orléans Saint Honoré, de la rue Babille, vers 1868
CARPH000559NV-004-C-0035
42Rue Babille, de la rue d’Orléans, vers 1868
CARPH000512NV-004-C-0150
43Rue Sauval, de la rue Saint Honoré, vers 1868
CARPH000514NV-004-C-0771 (#)
44Rue Sauval, de la Halle au blé, vers 1868
CARPH000515NV-004-C-0033
45Rue des Deux Écus, de la rue du Four, vers 1866
CARPH000517NV-004-C-0751
46Rue de Vannes, de la rue du Four, vers 1868
CARPH000511NV-004-C-0512
47Rue du Four Saint Honoré, côté regardant Saint Eustache, vers 1866
CARPH000527NV-004-C-0460
48Rue du Four Saint Honoré, côté regardant la rue Saint Honoré, 1866
CARPH000518NV-004-C-0467

B.6. Quartier des Halles : tracé des rues de Rambuteau et Coquillière

Comme on l’a fait pour la rue Berger, la rue de Rambuteau devait symétriquement être prolongée jusqu’à la nouvelle rue du Louvre, absorbant ainsi une portion de la rue Coquillière. Tout le côté impair de la rue Coquillière a ainsi été aligné sur le tracé des pavillons des Halles Centrales et de la rue Rambuteau. Les rues de Sartine et Oblin ont été supprimées au profit d’une voie unique (rue Clémence Royer), parallèle à la rue du Louvre. Une place quadrangulaire devait être créée face à l’église Saint Eustache, mais cela n’a pas été réalisé.

49Carrefour du Jour, de la rue du Four, vers 1868
CARPH000521NV-004-C-0722
50Rue Oblin, de la Halle au blé, vers 1868
CARPH000520NV-004-C-0149
51Rue Oblin, de la rue Coquillière, vers 1868
CARPH000508NV-004-C-0037
52Rue de Sartine, de la rue Coquillière, vers le 11 avril 1868
CARPH000507NV-004-C-0044
53Rue Coquillière, de la rue Jean-Jacques Rousseau, vers 1868
CARPH000519NV-004-C-0572
54Rue Jean-Jacques Rousseau, de la rue Coquillière, vers 1868
CARPH000505NV-004-C-0032

B.7. Quartiers des Halles et du Mail : tracé de la rue du Louvre

Le percement de la rue du Louvre, entre les rues Saint Honoré et Montmartre, est décidé par décret du 9 juin 1860, mais il ne sera réalisé qu’à partir de 1880 et achevé au début des années 1930.

Quartiers des Halles et du Mail : tracé de la rue du Louvre

Version 1200 x 1800 pixels.

55Rue Saint Honoré, de la rue de l’Arbre-sec, vers 1868
CARPH000560NV-004-C-0717
56Rue des Deux Écus, de la rue de Grenelle Saint Honoré, vers 1868
CARPH000516NV-004-C-0036
57Rue Mercier, de la rue Grenelle Saint Honoré, vers 1868
CARPH000513NV-004-C-0747
58Rue de Grenelle Saint Honoré, de la rue Coquillière, vers 1868
CARPH000506NV-004-C-0777 (#)
59Rue Coquillière, vers la Banque, vers 1868
CARPH000504NV-004-C-0168
60Rue Coq Héron, de la rue du Bouloi, vers 1868
CARPH000447NV-004-C-0775 (#)
61Rue Pagevin, de la rue Jean-Jacques Rousseau, vers 1868
CARPH000446NV-004-C-0034
62Rue Soly, de la rue de la Jussienne, 1868
CARPH000443NV-004-C-0721
63Rue des Vieux Augustins, de la rue Montmartre, vers 1866
CARPH000445NV-004-C-0716 (-)
64Impasse Saint Claude, de la rue Saint Sauveur, avril-mai 1868
CARPH000439NV-004-C-0259
65Rue d’Aboukir, de la rue Montmartre, vers 1868
CARPH000438NV-004-C-0711
66Rue Montmartre, de la rue d’Argout, 1868
CARPH000430NV-004-C-0704
67Rue du Mail, de la rue de Cléry, vers 1868
CARPH000436NV-004-C-0718

B.8. Quartiers des Halles et du Mail : tracé de la rue aux Ours prolongée (Étienne Marcel)

Il est prévu depuis 1854 de prolonger la rue aux Ours jusqu’à la place des Victoires. La nouvelle voie, achevée en 1884, sera baptisée rue Étienne Marcel en 1881.

Quartier des Halles : tracé de la rue aux Ours

Version 1600 x 1200 pixels.

68Rue de la Jussienne, de la rue Coq Héron, vers 1868
CARPH000444NV-004-C-0712
69Rue Tiquetonne, de la rue du Petit Lion, vers 1868
CARPH000441NV-004-C-0719
70Impasse de la Bouteille, de la rue Montorgueil, vers 1868
CARPH000442NV-004-C-0774 (#)
71Rue Mauconseil, de la rue de Mondétour, vers la rue Montorgueil, vers 1866
CARPH000534NV-004-C-0702
72Rue Mauconseil, de la rue de Mondétour, vers la rue Saint Denis, vers 1866
CARPH000535NV-004-C-0447

B.9. Quartiers des Halles et de Bonne Nouvelle : tracé de la rue de Turbigo

Entre la pointe Saint Eustache [73] et la rue Saint Denis [77], le percement de la rue de Turbigo, achevé en 1867, va faire disparaître les rues Verderet [75] et des Pèlerins Saint Jacques [76], et ampute les rues de la Grande Truanderie [74] et de Mondétour.

Quartier des Halles : tracé de la rue de Turbigo

Version 1600 x 1200 pixels.

73Rue Montorgueil, de la place de la Pointe Saint Eustache, janvier 1866
CARPH000522NV-004-C-0750
74Rue de la Grande Truanderie, de la rue Montorgueil, vers 1866
CARPH000531NV-004-C-0674 (-)
75Rue Verderet, de la rue de la Grande Truanderie, vers 1866
H88.19/50CARPH000533NV-004-C-0568 (+)
76Rue des Pèlerins Saint Jacques, de la rue du Cloître Saint Jacques, vers 1866
CARPH000538NV-004-C-0449
77Rue Saint Denis, de la rue aux Ours, vers 1866
CARPH000540NV-004-C-0052

B.10. Quartier des Halles : rues de la Réale, de Mondétour et du Cloître Saint Jacques l’Hôpital

À l’occasion du percement de la rue de Turbigo, on décide de redessiner le plan du triangle formé par les rues Turbigo, Saint Denis et de Rambuteau :

La rue du Cloître Saint Jacques l’Hôpital devait être élargie et alignée sur le tracé rue Pierre Lescot, mais cela ne sera finalement pas réalisé. Seule la section nouvellement ouverte entre la rue de Rambuteau et la rue de la Grande Truanderie est alignée. [Photos 78, 79, 80.]

Parallèlement, on prévoit de percer une voie, alignée sur une rue couverte qui traverse les Halles, supprimant les rues Pirouette et de Mondétour. Ce qui ne sera achevé qu’en 1912, le nom de Mondétour étant conservé. [Photos 81, 82, 83.]

De même façon, la rue de la Réale doit être alignée sur une des rues couvertes traversant les Halles. Ce qui ne sera que partiellement exécuté. [Photo 84.]

78Rue du Cygne, de la rue de Mondétour, janvier 1866
CARPH000532NV-004-C-0448
79Rue du Cloître Saint Jacques, de la rue de la Grande Truanderie, vers 1866
CARPH000539NV-004-C-0690
80Rues de la Petite et de la Grande Truanderie, vers 1866
CARPH000502NV-004-C-0695
81Rue Pirouette, de la rue de la Petite Truanderie, vers 1866
NV-004-C-0802 (#)
82Rue Pirouette, de la rue de Rambuteau, vers 1866
CARPH000503NV-004-C-0218 (#)
83Rue de Mondétour, de la rue de Rambuteau, vers 1866
CARPH000530NV-004-C-0371
84Rue de la Réale, de la rue de Rambuteau, vers 1866
CARPH000529NV-004-C-0580

C. Quartiers du Palais Royal et Gaillon : tracé de l’avenue Napoléon (de l’Opéra)

Le percement de l’avenue de l’Opéra a été effectué en deux étapes : les extrémités ont été réalisées en 1866-1868 et la section centrale, entre les rues de l’Échelle et Louis Le Grand, dix ans plus tard, en 1876-1877. La voie s’appelait originellement rue de l’Impératrice, puis on a envisagé la dénomination de boulevard Jeanne d’Arc, avant de se décider pour l’avenue Napoléon. L’avenue Napoléon est renommée avenue du Théâtre français après la chute de l’Empire, puis avenue de l’Opéra en 1873 (arrêté du 10 novembre 1873). On la trouve parfois appelée avenue Napoléon III à la fin des années 1860, y compris dans des documents administratifs.

Quartier du Palais Royal : tracé de l’avenue Napoléon

Version 1600 x 1200 pixels.

85Passage Saint Guillaume, vers 1866
CARPH000479NV-004-C-0679
86Impasse de la Brasserie, du passage Saint Guillaume, vers 1866
CARPH000478NV-004-C-0515
87Rue de l’Anglade, du passage Saint Guillaume, vers 1866
CARPH000477NV-004-C-0587
88Rue de la Fontaine Molière, vers la rue de Richelieu, juin ou juillet 1866
CARPH000476NV-004-C-0590
89Rue Sainte Anne, de la rue de l’Anglade, vers 1866
CARPH000466NV-004-C-0593
90Rue du Clos Georgeau, de la rue Sainte Anne, vers 1866
CARPH000467NV-004-C-0598 (#)
91Rue d’Argenteuil, de la rue des Frondeurs, vers 1866
CARPH000473NV-004-C-0376
92Rue d’Argenteuil, de la rue des Orties, vers 1866
CARPH000472NV-004-C-0608
93Rue de l’Évêque, de la rue des Frondeurs, vers 1866
CARPH000474NV-004-C-0270
94Rue de l’Évêque, de la rue des Moulins, vers 1866
CARPH000475NV-004-C-0586 (-)
95Rue des Orties, de la rue Sainte Anne, vers 1866
CARPH000468NV-004-C-0366
96Rue des Orties, vers la rue d’Argenteuil, vers 1866
CARPH000469NV-004-C-0599
97Rue des Moulins, de la rue des Orties, vers 1866
CARPH000471NV-004-C-0609
98Rue des Moineaux, de la rue des Orties, vers 1866
CARPH000470NV-004-C-0753

Quartier Gaillon : tracé de l’avenue Napoléon

Version 1600 x 1200 pixels.

99Rue Thérèse, de la rue du Hasard, vers 1866
CARPH000465NV-004-C-0272
100Rue Ventadour, de la rue Thérèse, vers 1866
CARPH000464NV-004-C-0762
101Rue Neuve des Petits Champs, du passage Choiseul, vers 1866
CARPH000463NV-004-C-0057
102Rue Gaillon, de la rue Neuve Saint Augustin, vers 1866
CARPH000457NV-004-C-0257
103Rue d’Antin, de la rue de Port Mahon, vers 1866
CARPH000455NV-004-C-0061
104Rue Neuve Saint Augustin, de la rue d’Antin, vers 1866
CARPH000454NV-004-C-0246

D. Quartiers Gaillon et Vivienne : tracé de la rue Réaumur prolongée (du Quatre Septembre)

Le percement d’une nouvelle voie, appelée rue Réaumur prolongée, entre les places de la Bourse et de l’Opéra, est décrété par l’Empereur le 24 août 1864. Le plan parcellaire des propriétés à exproprier pour le “prolongement de la rue de Réaumur, de la place de la Bourse jusqu’au débouché de la rue de la Paix”, est publié par le préfet Haussmann le 12 août 1867. La section entre la place de l’Opéra et la rue de Grammont est percée d’avril à juin 1868 et est ouverte à la circulation en août 1868. La section suivante est percée de novembre 1868 à janvier 1869. Sur la rue Vivienne, le dernier obstacle est le théâtre du Vaudeville, qui est dans l’attente de l’achèvement de sa nouvelle salle, et qui ne sera donc démoli qu’en avril 1869. Par décret du 18 août 1869, la nouvelle rue prend la dénomination de rue du Dix Décembre, en mémoire de l’élection de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République en 1848. Les travaux sont achevés en fin 1869.

À la suite de la proclamation de la République française du 4 septembre 1870, la rue du Dix Décembre est renommée du Quatre Septembre par arrêté du maire de Paris, Étienne Arago, le 12 septembre 1870. En 1871, elle est brièvement appelée rue du Dix-huit Mars en mémoire du soulèvement du 18 mars 1871, puis perd ce nom à la fin de la Commune de Paris. Une commission spéciale de la ville de Paris propose de la baptiser rue de l’Opéra le 7 septembre 1871, mais on décide finalement de garder la dénomination de rue du Quatre Septembre.

Quartiers Gaillon et Vivienne

Version 1600 x 1200 pixels.

105Rue Louis le Grand, du boulevard des Italiens, vers 1866
CARPH000460NV-004-C-0221
106Rue de Hanôvre, de la rue de Choiseul, vers 1866
CARPH000459NV-004-C-0233
107Rue de Port Mahon, de la rue Louis le Grand, vers 1866
CARPH000456NV-004-C-0064
108Rue de la Michodière, de la rue Neuve Saint Augustin, vers 1866
CARPH000458NV-004-C-0256
109Rue de Choiseul, du passage Choiseul, vers 1866
CARPH000461NV-004-C-0261
110Rue de Grammont, de la rue Sainte Anne, vers 1866
CARPH000462NV-004-C-0478
111Rue Ménars, de la rue de Grammont, vers 1866
CARPH000452NV-004-C-0226
112Rue de Richelieu, de la rue Feydeau, vers 1866
CARPH000451NV-004-C-0062 (#)
113Rue Neuve Saint Augustin, de la rue des Filles Saint Thomas, vers 1866
H88.19/38CARPH000453NV-004-C-0269
114Rue des Colonnes, de la rue Feydeau, vers le 2 août 1866
CARPH000450NV-004-C-0486
115Rue des Filles Saint Thomas, de la place de la Bourse, vers 1866
CARPH000449NV-004-C-0063
116Théâtre du Vaudeville, rue Vivienne, du Palais de la Bourse, début septembre 1866
CARPH000448NV-004-C-0516 (#)

E. Quartiers du Mail et de Bonne Nouvelle

Outre le prolongement de la rue du Louvre (traité en B.7.) qui touche le quartier du Mail, ces deux quartiers vont être coupés par le prolongement de la rue Réaumur entre les rues Saint Denis et Notre-Dame des Victoires, opération déclarée d’utilité publique en 1864 mais qui ne sera réalisée qu’en 1894-1897. Pour une opération qui n’a pas vu le jour et qui reste à déterminer avec certitude (fort probablement le prolongement de la rue du Louvre jusqu’au boulevard Poissonnière), Marville photographie les rues Saint Joseph et du Croissant.

Quartiers du Mail et de Bonne Nouvelle

Version 1600 x 1200 pixels.

117Rue Joquelet, de la rue Montmartre, vers 1866
CARPH000431NV-004-C-0235
118Cour des Messageries impériales et impasse Saint Pierre, vers 1865
CARPH000432NV-004-C-0454 (-)
119Rue du Sentier, de la rue de Cléry, vers 1866
CARPH000437NV-004-C-0222
120Rue Saint Joseph, de la rue du Sentier, vers 1866
CARPH000434NV-004-C-0225
121Rue du Croissant, de la rue du Sentier, vers 1866
CARPH000433NV-004-C-0227 (#)
122Impasse de l’Étoile, de la rue Thévenot, vers 1866
CARPH000440NV-004-C-0239

F. Quartier des Arts et Métiers

Le quartier des Arts et Métiers est profondément bouleversé par le percement de la rue de Turbigo (1865-1866) qui est conjoint à l’élargissement de la rue Réaumur et au prolongement de cette dernière jusqu’à la rue du Temple. Cette série de photographies a été réalisée probablement sur deux périodes, l’une vers novembre 1865 et l’autre vers mars 1866.

Quartier des Arts et Métiers

Version 1600 x 1200 pixels.

123Rue Réaumur, de la rue Saint Martin, vers mars 1866
CARPH000563NV-004-C-0394 
124Rue Réaumur, de l’ancien carré Saint Martin, vers mars 1866
CARPH000564NV-004-C-0533
125Rue de Breteuil, de la rue Réaumur, vers mars 1866
H88.19/19CARPH000567NV-004-C-0434
126Rue de Breteuil, de la rue Vaucanson, vers mars 1866
H88.19/32CARPH000565NV-004-C-0214
127Rue Volta, de la rue au Maire, novembre 1865-mars 1866
H88.19/59CARPH000571NV-004-C-0029
128Rue Phélipeaux, de la rue Volta, vers novembre 1865
H88.19/30CARPH000578NV-004-C-0805 (#)
129Rue des Vertus, de la rue Phélipeaux, vers novembre 1865
H88.19/69CARPH000577NV-004-C-0065 (-)
130Rue des Gravilliers, de la rue du Temple, novembre 1865-mars 1866
CARPH000579NV-004-C-0391
131Passage de la cour de Rome, de la rue des Gravilliers, novembre 1865-mars 1866
CARPH000573NV-004-C-0390
132Rue au Maire, de la rue Volta, novembre 1865-mars 1866
CARPH000570NV-004-C-0053
133Rue Beaubourg, de la rue au Maire, novembre 1865-mars 1866
CARPH000568
134Rue des Fontaines, de la rue Volta, novembre 1865-mars 1866
CARPH000574NV-004-C-0405
135Rue Sainte Élisabeth, de la rue des Fontaines, novembre 1865-mars 1866
CARPH000576NV-004-C-0388
136Rue Volta, de la rue Borda, vers mars 1866
CARPH000572NV-004-C-0678 (-)
137Rue du Vertbois, vers la rue Saint Martin, novembre 1865-mars 1866
CARPH000561NV-004-C-0387
138Rue du Vertbois, vers la rue du Temple, novembre 1865-mars 1866
CARPH000562NV-004-C-0393
139Rue du Temple, de la rue Dupetit Thouars, mars 1866
H88.19/49CARPH000580NV-004-C-0441

G. Huitième et neuvième arrondissement

G.1. IXe : tracé du boulevard Haussmann

La section du boulevard Haussmann entre les rues du Havre et de la Chaussée d’Antin est réalisée de novembre 1866 à juillet 1867. La suivante jusqu’à la rue Taibout est faite en 1868. Il faudra ensuite attendre 1926 pour que le boulevard atteigne le boulevard des Italiens et la rue Drouot.

IXe, tracé du boulevard Haussmann

Version 1600 x 1200 pixels.

140Square Clary, de la rue Neuve des Mathurins, vers 1865
CARPH000405NV-004-C-0482
141Rue de Mogador, de la rue Saint Nicolas, 1866
CARPH000406NV-004-C-0253
142Rue du Helder, de la rue Taitbout, vers 1866
CARPH000415
143Rue Taitbout, de la rue du Helder, vers 1866
CARPH000414NV-004-C-0589 (#)
144Passage de l’Opéra, de la rue Le Peletier, vers 1866
CARPH000418NV-004-C-0050
145Passage de l’Opéra, galerie du Baromètre, vers 1866
CARPH000416NV-004-C-0049
146Passage de l’Opéra, galerie de l’Horloge, vers 1866
CARPH000417NV-004-C-0012 (-)

G.2. VIIIe : rues du Rocher et Delaborde (de Laborde)

VIIIe et IXe, rue Saint Lazare

Version 1600 x 1200 pixels.

147Rue du Rocher, de la rue Saint Lazare, vers 1866
CARPH000399NV-004-C-0059
148Rue Delaborde, de la rue du Rocher, vers 1866
CARPH000402NV-004-C-0055

G.3. VIIIe et IXe : rue Saint Lazare

La rue Saint-Lazare est élargie par retranchement sur les numéros impairs, entre les rues de l’Arcade et la rue de la Chaussée d’Antin, en 1867. Conjointement, une place et un square sont créés entre les rues de la Chaussée d’Antin et Blanche, devant la nouvelle église de la Trinité.

149Rue de l’Arcade, de la rue Saint Lazare, 1866
H88.19/53CARPH000401NV-004-C-0058
150Rue Saint Lazare, du passage de Tivoli, 1866
CARPH000400NV-004-C-0479
151Passage de Tivoli, de la rue Saint Lazare, vers 1866
CARPH000403NV-004-C-0498

VIIIe et IXe, rue Saint Lazare

Version 1600 x 1200 pixels.

152Rue de Caumartin, de la rue Saint Lazare, vers 1866
CARPH000404NV-004-C-0585 (#)
153Rue de la Chaussée d’Antin, de la Trinité, 1866
CARPH000407NV-004-C-0485
154Rue de la Chaussée d’Antin, de la rue de Provence, 1866
CARPH000408NV-004-C-0603
155Rue Saint Lazare, de la rue Taitbout, vers 1866
CARPH000411NV-004-C-0614

G.4. IXe : tracé de la rue Ollivier (de Châteaudun)

La rue Ollivier est élargie et prolongée dans ses deux directions en 1865-1867. Les travaux achevés, elle est renommée rue du Cardinal Fesch en mai 1868, puis rue de Châteaudun en octobre 1870.

IXe, rues Ollivier, de Maubeuge et La Fayette

Version 1600 x 1200 pixels.

156Rue Taitbout, de la rue Saint Lazare, 1866
CARPH000413NV-004-C-0611
157Rue Saint Georges, de la rue Saint Lazare, 1866
CARPH000420NV-004-C-0559
158Rue Ollivier, de la rue Laffitte, 1866
CARPH000421NV-004-C-0067
159Rue Laffitte, de la rue Ollivier, 1866
CARPH000419NV-004-C-0631
160Rue du Faubourg Montmartre, de la rue La Fayette, 1866
CARPH000429NV-004-C-0600
161Rue Buffault, de la rue Lamartine, vers 1866
CARPH000428NV-004-C-0617
162Passage des Deux Sœurs, de la rue La Fayette, vers 1866
CARPH000427NV-004-C-0592

G.5. IXe : tracé de la rue de Maubeuge

La rue de Maubeuge est prolongée entre les rues de Rochechouart et du Faubourg Montmartre en 1867-1868.

163Rue Lamartine, de Notre-Dame de Lorette, vers 1866
CARPH000422NV-004-C-0594 (#)
164Rue Neuve Coquenard, de la rue Lamartine, vers 1866
CARPH000423NV-004-C-0676
165Cour Saint Guillaume, de la rue Neuve Coquenard, vers 1866
CARPH000425NV-004-C-0386
166Cité Coquenard, de l’impasse Briare, vers 1866
CARPH000424
167Impasse Briare, de la cité Coquenard, vers 1866
CARPH000426NV-004-C-0595 (#)

G.6. IXe : cité d’Antin

La cité d’Antin, voie privée, est atteinte fin 1866 par le percement de la rue La Fayette.

168Cité d’Antin, de la rue de Provence, vers 1866
CARPH000409
169Cité d’Antin, vers la rue de Provence, vers 1866
CARPH000410NV-004-C-0807 (#)

H. Île de la Cité

L’île de la Cité va être profondément bouleversée par les travaux du Second Empire, principalement avec la construction de trois grands bâtiments : le tribunal de commerce, la caserne de la Cité et le nouvel Hôtel-Dieu. Seul le secteur autour de la rue Chanoinesse conservera sa trame médiévale. La place Dauphine devait aussi disparaître, mais ne perdra finalement que son côté sur la rue de Harlay en 1874.

Île de la Cité, pointe Ouest

Version 1600 x 1200 pixels.

170Place Dauphine, vers le pont Neuf, vers 1865
CARPH000887
171Place Dauphine, vers la rue de Harlay, vers 1865
CARPH000888NV-004-C-0810 (#)
172Rue de Harlay, du quai des Orfèvres, vers 1865
H88.19/51CARPH000889

Île de la Cité

Version 1600 x 1200 pixels.

173Rue de Constantine, de la rue du Marché aux Fleurs, 1865
CARPH000899NV-004-C-0070 (-)
174Rue de Constantine, de la rue d’Arcole, 1865
CARPH000897NV-004-C-0763
175Rue Sainte Croix, de la rue de Constantine, 1865
H88.19/43CARPH000898NV-004-C-0072
176Rue du Marché aux Fleurs, du quai Desaix, 1865
H88.19/37CARPH000900NV-004-C-0772 (#)
177Rue Gervais Laurent, du tribunal de commerce, 1865
CARPH000906NV-004-C-0042
178Rue de la Cité, du marché aux fleurs, 1865
CARPH000903
179Rue du Haut Moulin, du marché aux fleurs, 1865
CARPH000904NV-004-C-0683
180Rue du Haut Moulin, de la rue de Glatigny, 1865
H88.19/70CARPH000905NV-004-C-0689
181Rue de Glatigny, 1865
H88.19/61CARPH000909
182Rue Haute des Ursins, de la rue Saint Landry, 1865
H88.19/92CARPH000911NV-004-C-0251
183Rue des Marmousets, de la rue Saint Landry, 1865
H88.19/68CARPH000907NV-004-C-0791
184Rue des Marmousets, de la rue de la Licorne, 1865
H88.19/83CARPH000908NV-004-C-0703
185Rue de la Licorne, de la rue de Constantine, 1865
CARPH000901NV-004-C-0075 (-)
186Rue des Trois Canettes, 1865
CARPH000902NV-004-C-0333 (-)
187Rue Saint Christophe, de la rue de la Cité, 1865
H88.19/62CARPH000916NV-004-C-0685
188Rue Saint Christophe, du parvis Notre-Dame, 1865
CARPH000915NV-004-C-0071
189Rue d’Arcole, du parvis Notre-Dame, 1865
CARPH000910NV-004-C-0693
190Rue du Cloître Notre-Dame, du parvis Notre-Dame, 1865
CARPH000923NV-004-C-0748
191L’Hôtel-Dieu, du parvis Notre-Dame, vers 1867
CARPH000919
192 aL’Hôtel-Dieu, du quai Saint Michel, vers 1867
CARPH000918
192 bL’Hôtel-Dieu, du quai Saint Michel, vers 1867 (version aux parasols)
NV-004-C-0094
193Bâtiment de l’Assistance publique, du parvis Notre-Dame, vers 1867
CARPH000917NV-004-C-0508
194Rue Chanoinesse, vers 1865
H88.19/67CARPH000924NV-004-C-0767
195Rue Basse des Ursins, vers 1865
H88.19/44CARPH000912NV-004-C-0494
196Rue de la Colombe, de la rue Basse des Ursins, vers 1865
CARPH000913NV-004-C-0521

I. Sixième arrondissement

I.1. VIe : tracé de la rue de Rennes et ses abords

En application du décret d’utilité publique du 28 juillet 1866, la rue de Rennes, créée en 1854 du boulevard du Montparnasse à la rue de Vaugirard, devait être prolongée jusqu’au quai de Conti, débouchant entre l’Institut et la Monnaie. La voie est prolongée en avril-septembre 1867 jusqu’à la rue du Vieux Colombier et d’octobre 1867 à avril 1868 jusqu’à la rue de l’Abbaye. Le prolongement allant de la rue de l’Abbaye au quai ne sera jamais réalisé. La chute du baron Haussmann, puis celle de Napoléon III, des ajournements successifs dans les décennies qui suivirent, l’opposition farouche de l’Institut de France (en 1902, lorsque le projet est repris à la faveur de la construction de la ligne no 4 du métropolitain), deux guerres mondiales et l’attentisme de l’administration en auront raison. Il sera définitivement abandonné au début des années 1960. Les photographies de cette série ont vraisemblablement toutes été réalisées en mai-juillet 1867.

VIe, tracé de la rue de Rennes et ses abords

Version 1600 x 1200 pixels.

197Rue d’Assas, de la rue du Cherche-Midi, vers 1867
CARPH000816NV-004-C-0019
198Rue Carpentier, de la rue Cassette, vers 1867
H88.19/40CARPH000837NV-004-C-0490
199Rue du Gindre, de la rue Madame, vers 1867
H88.19/31CARPH000833
200Rue du Vieux Colombier, de la caserne, vers 1867
CARPH000835NV-004-C-0492
201Rue du Vieux Colombier, de la rue du Gindre, avril-juin 1867
CARPH000834NV-004-C-0013
202Rue Neuve Guillemin, de la rue du Vieux Colombier, vers 1867
CARPH000836NV-004-C-0570
203Rue Beurrière, de la rue du Vieux Colombier, vers 1867
CARPH000838NV-004-C-0161
204Rue Beurrière, de la rue du Four, vers 1867
CARPH000839NV-004-C-0715 (#)
205Rue du Four, de la rue Bonaparte, vers 1867
H88.19/91CARPH000828NV-004-C-0708
206Rue du Sabot, de la rue Neuve Guillemin, vers 1867
CARPH000859NV-004-C-0166

VIe, tracé de la rue de Rennes et ses abords

Version 1600 x 1200 pixels.

207Rue de l’Égout, de la rue du Four, vers 1867
CARPH000857
208Rue Bernard Palissy, de la rue de l’Égout, vers 1867
CARPH000875
209Entrée de la cour du Dragon, du carrefour Saint Benoît, vers 1866
CARPH000872
210Cour du Dragon, de la rue de l’Égout, vers 1866
H88.19/64CARPH000874
211Carrefour Saint Benoît, de la rue Saint Benoît, vers 1867
CARPH000840NV-004-C-0759
212Rue Gozlin, de la rue de l’Égout, vers 1867
CARPH000849
213Rue des Ciseaux, de la rue d’Erfurth, mai-juillet 1867
CARPH000856NV-004-C-0167
214Rue d’Erfurth, de la rue des Ciseaux, vers 1867
CARPH000853
215Rue d’Erfurth, de la rue Childebert, vers 1867
CARPH000854
216Rue Childebert, de la rue d’Erfurth, vers 1867
NV-004-C-0160
217Rue Sainte Marthe, de la rue Childebert, vers 1867
CARPH000842NV-004-C-0248
218Passage Saint Benoît, de la rue Sainte Marthe, vers 1867
CARPH000841NV-004-C-0497
219Place Saint Germain des Prés, vers 1867
CARPH000844NV-004-C-0211
220Rue Jacob, de la rue de Seine, vers 1867
CARPH000860NV-004-C-0502
221Rue Visconti, de la rue de Seine, 1867
H88.19/27CARPH000862NV-004-C-0244 (#)
222Rue des Beaux Arts, de la rue de Seine, juin-juillet 1867
CARPH000863NV-004-C-0255
223Rue de Seine, de la voûte de l’Institut, vers 1867
CARPH000820NV-004-C-0503
224Rue Mazarine, de la rue Guénégaud, vers 1867
CARPH000812NV-004-C-0531
225Cour de l’Institut, vers 1867
CARPH000809NV-004-C-0778 (#)
226Quai de Conti, vers 1867
CARPH000810

I.2. VIe : rue de l’Échaudé

La rue de l’Échaudé doit être élargie, aux dépens du passage de la Petite Boucherie et de la rue Cardinale, ce qui ne sera jamais réalisé. La photographie de la rue Jacob (no 220) est également relative à cette opération.

VIe, rues de l’Échaudé et du Four

Version 1600 x 1200 pixels.

227Rue de l’Abbaye, de la rue de l’Échaudé, vers 1867
CARPH000845
228Passage de la Petite Boucherie, de la place Gozlin, vers 1867
CARPH000850NV-004-C-0157
229Rue de l’Échaudé, de la place Gozlin, vers 1867
CARPH000848NV-004-C-0684 (#)

I.3. VIe : rue du Four

Conjointement au percement de la rue de Rennes et du boulevard Saint Germain, la rue du Four doit être élargie. (Voir aussi la photographie no 205.)

230Rue du Four, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
H88.19/48CARPH000831NV-004-C-0707
231Rue Mabillon, de la rue du Four, septembre 1866
CARPH000829NV-004-C-0505
232Rue Princesse, de la rue du Four, septembre 1866
CARPH000825NV-004-C-0504
233Rue des Canettes, de la rue du Four, vers 1866
H88.19/47CARPH000832NV-004-C-0010

I.4. VIe : tracé du boulevard Saint Germain et ses abords

En application du décret d’utilité publique du 28 juillet 1866, le boulevard Saint Germain doit être prolongé du boulevard Saint Michel au quai d’Orsay. Le percement du quai à la rue de Bellechasse est réalisé en 1870 mais il faudra attendre 1877 pour l’achèvement du boulevard (tronçons Hautefeuille-Ciseaux et Saint Benoît-Bellechasse).

VIe, tracé du boulevard Saint Germain et ses abords

Version 1600 x 1200 pixels.

234Rue Taranne, du carrefour Saint Benoît, vers 1866
CARPH000852NV-004-C-0588 (#)
235Place Gozlin, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000851NV-004-C-0016
236Carrefour Buci, de la place Gozlin, vers septembre 1866
CARPH000811NV-004-C-0267
237Rue de Seine, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000821NV-004-C-0488

VIe, tracé du boulevard Saint Germain et ses abords

Version 1600 x 1200 pixels.

238Rue Grégoire de Tours (nord), de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
H88.19/65CARPH000798NV-004-C-0245
239Rue Grégoire de Tours (sud), de la rue de l’École de Médecine, septembre 1866
H88.19/63CARPH000824NV-004-C-0220
240Rue des Quatre Vents, du carrefour de l’Odéon, vers 1866
CARPH000827NV-004-C-0247
241Carrefour de l’Odéon, vers 1866
CARPH000826NV-004-C-0260
242Rue de l’Ancienne Comédie, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000813NV-004-C-0258
243Cour du Commerce, de la rue Saint André-des-Arts, vers 1866
CARPH000807NV-004-C-0242
244Rue de l’École de Médecine, de la rue Dupuytren, vers 1866
H88.19/42CARPH000804NV-004-C-0765
245Rue de l’École de Médecine, de la cour du Commerce, vers 1866
H88.19/52CARPH000802
246Rue Antoine Dubois, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000822NV-004-C-0238
247Rue Dupuytren, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000823
248Rue Larrey, de la rue de l’École de Médecine, vers 1866
CARPH000800NV-004-C-0493
249Impasse Larrey (du Paon), de la rue Larrey, vers 1866
CARPH000799NV-004-C-0240
250Rue du Jardinet, de la rue Mignon, août-septembre 1866
H88.19/41CARPH000789NV-004-C-0223
251Rue Mignon, de la rue Serpente, août-septembre 1866
CARPH000785NV-004-C-0241
252Rue Hautefeuille, du boulevard Saint Germain, septembre 1866
CARPH000779

I.5. VIe : tracé du boulevard Saint André et ses abords

Le boulevard Saint André devait aller de la place Saint Michel au boulevard Saint Germain, débouchant entre les rues de l’Éperon et de l’Ancienne Comédie. Seule son amorce, entre les places Saint Michel et Saint André-des-Arts, sera réalisée en 1857, à l’occasion du percement du boulevard Saint Michel. Le projet de boulevard Saint André est abandonné dans les années 1880, au profit d’une voie moins onéreuse, large de seulement 16 mètres et au tracé en coude conçu pour minimiser les frais d’expropriation, qui sera dénommée rue Danton.

VIe, tracé du boulevard Saint André et ses abords

Version 1600 x 1200 pixels.

253Impasse de la cour de Rouen, vers la cour de Rouen, vers 1866
CARPH000792NV-004-C-0779 (#)
254Impasse de la cour de Rouen, vers la rue du Jardinet, vers 1866
CARPH000795NV-004-C-0607
255Rue de l’Éperon, de la rue du Jardinet, vers 1866
H88.19/82CARPH000784NV-004-C-0228
256Rue Serpente, de la rue de l’Éperon, vers 1866
CARPH000787NV-004-C-0229
257Rue Suger, de la rue de l’Éperon, vers 1866
CARPH000772NV-004-C-0234
258Rue Serpente, de la rue Hautefeuille, vers 1866
CARPH000788NV-004-C-0224
259Rue des Poitevins, de la rue Hautefeuille, vers 1866
H88.19/28CARPH000780NV-004-C-0491
260Rue Hautefeuille, de la place Saint André-des-Arts, vers 1866
CARPH000774
261Rue Suger, de la place Saint André-des-Arts, vers 1866
CARPH000773NV-004-C-0232
262Place Saint André-des-Arts, vers 1866
CARPH000771NV-004-C-0758

I.6. VIe : rue Saint André-des-Arts

La rue Saint André-des-Arts devait être élargie à 15 mètres, de la place Saint André à la rue Dauphine. Le projet sera délaissé avec le percement de la rue Danton.

263Rue Gît-le-Cœur, de la rue Saint André-des-Arts, septembre 1866
CARPH000782NV-004-C-0249
264Rue Séguier, de la rue Saint André-des-Arts
CARPH000781
265Rue des Grands Augustins, de la rue Saint André-des-Arts, vers 1866
CARPH000815NV-004-C-0513
266Rue Contrescarpe, de la rue Saint André-des-Arts, septembre 1866
CARPH000808NV-004-C-0262

J. Cinquième arrondissement

J.1. Ve : abords de l’église Saint Séverin

Plusieurs projets auraient dû altérer la trame ancienne des environs de l’église Saint Séverin, dont les élargissements des rues de la Huchette, Saint Séverin et de la Harpe. Ces nouveaux alignements n’ont été mis en œuvre que partiellement. Le seul projet mené à terme sera le dégagement de l’église, qui sera achevé au début des années 1920.

267Rue de la Harpe, du boulevard Saint Germain, vers 1866
CARPH000766
268Rue de la Harpe, de la rue de la Huchette, vers 1866
CARPH000767NV-004-C-0616
269Rue du Chat-qui-pêche, de la rue de la Huchette, vers 1866
CARPH000769NV-004-C-0336
270Rue Zacharie, de la rue Saint Séverin, vers 1866
CARPH000765NV-004-C-0416
271Rue Saint Séverin, de la rue de La Harpe, vers 1866
CARPH000764NV-004-C-0323
272Rue de la Parcheminerie, de la rue de la Harpe, vers 1866
CARPH000758NV-004-C-0536
273Rue des Prêtres Saint Séverin, de la rue Boutebrie, vers 1866
CARPH000760NV-004-C-0022

J.2. Ve : tracé des rues du Petit Pont et Saint Jacques

Les rues du Petit Pont et Saint Jacques vont être élargies à 20 mètres.

274Rue du Petit Pont, de la place du Petit Pont, vers 1866
CARPH000770NV-004-C-0618
275Rue de la Huchette, de la rue de la Bûcherie, vers 1866
CARPH000768NV-004-C-0425
276Rue Saint Séverin, de la rue Galande, mars 1866
CARPH000761
277Rue Saint Jacques, du boulevard Saint Germain, 1866, vers mars
H88.19/58CARPH000763NV-004-C-0622

J.3. Ve : tracé de nouvelles voies entre le boulevard Saint Germain et les quais de Montebello et de la Tournelle

Un ambitieux programme de nouvelles voies dans les environs de Saint Julien-le-Pauvre et de la place Maubert est prévu dès les années 1850. Il va de pair avec la construction d’un nouveau pont au Double après démolition de l’Hôtel-Dieu. Le projet ne sera qu’en partie et tardivement réalisé. Il donnera naissance aux rues Dante et Lagrange (rue Monge prolongée). Les rues Jacinthe et des Lavandières ont disparu. Les rues Galande et Saint Julien-le-Pauvre auraient dû connaître le même sort.

278Rue Galande, de la rue du Petit Pont, vers 1866
CARPH000742NV-004-C-0438
279Rue Saint Julien-le-Pauvre, de la rue Galande, vers 1866
CARPH000762NV-004-C-0432
280Rue du Plâtre, de la rue Saint Jacques, vers 1866
H88.19/58CARPH000739
281Rue du Fouarre, du quai de Montebello, vers 1866
CARPH000754NV-004-C-0621
282 aRue du Fouarre, de la rue Galande, vers 1866 (version avec échelle)
CARPH000755NV-004-C-0535
282 bRue du Fouarre, de la rue Galande, vers 1866
283Rue de l’Hôtel Colbert, de la rue Galande, vers 1866
CARPH000746NV-004-C-0429
284Rue Jacinthe, de la rue Galande, vers 1866
H88.19/66CARPH000756NV-004-C-0334
285Rue des Anglais, du boulevard Saint Germain, vers 1866
CARPH000738NV-004-C-0757
286Rue des Lavandières, de la place Maubert, vers 1866
H88.19/46CARPH000737NV-004-C-0519
287Rue Galande, de la place Maubert, vers 1866
CARPH000743NV-004-C-0754
288Place Maubert, du marché des Carmes, vers 1866
CARPH000741NV-004-C-0754
289Rue des Trois Portes, de la place Maubert, vers 1866
CARPH000745NV-004-C-0020
290Rue de la Bûcherie, de l’impasse d’Amboise, vers 1866
CARPH000753NV-004-C-0413
291Rue du Haut Pavé, du quai de Montebello, vers 1866
CARPH000628NV-004-C-0520
292Rue des Grands Degrés, de la rue de la Bûcherie, vers 1866
CARPH000625NV-004-C-0443
293Impasse d’Amboise, de la place Maubert, vers 1866
CARPH000629NV-004-C-0317
294Rue Maître Albert, de la place Maubert, vers 1866
CARPH000631NV-004-C-0623
295Rue Maître Albert, du quai de la Tournelle, vers 1866
CARPH000630NV-004-C-0011
296Quai de Montebello, du quai de la Tournelle
CARPH000633
Rue de Bièvre, du boulevard Saint Germain
CARPH000612
Rue des Bernardins, du quai de la Tournelle
CARPH000608

 

Notes

La cartographie a été obtenue en superposant les îlots actuels (2010) à ceux du plan parcellaire dit Atlas Vasserot (1810-1836, Archives de Paris). On a ajouté si nécessaire en tracés pointillés les opérations de voirie réalisée entre les relevés Vasserot et 1865. Pour le cas particulier de l’île de la Cité, pour des questions de lisibilité, nous avons créé un plan spécifique restituant l’état de 1855 (avant le début des interventions haussmanniennes). Les positionnements de l’appareil photographique que nous avons calculés sont généralement précis (marge d’erreur inférieure à 3 mètres, sauf avis contraire).

La photographie du Théâtre du Luxembourg, réalisée en janvier 1868, ne fait pas partie à proprement parler de l’Album du vieux Paris, la démolition de la salle n’étant pas liée à un projet de voirie de la préfecture. Le vétuste théâtre n’a jamais été exproprié et disparaît en raison de la volonté de son propriétaire de construire à sa place le Cercle catholique des étudiants de Paris (61, rue Madame).

HCThéâtre du Luxembourg, janvier 1868
CARPH000819NV-004-C-0852 (#)